RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER SAUVEGARDER

Classement GreenMetric 2016
L'UdeS première au Canada et 18e au monde en développement durable



Le mercredi 11 janvier 2017

L'Université de Sherbrooke se classe en tête des universités canadiennes et maintient sa place dans le top 20 mondial au classement international en développement durable GreenMetric 2016. En effet, parmi les 516 universités de 74 pays ayant participé au classement GreenMetric World University Ranking, l'UdeS obtient la 18e place au monde, un positionnement remarquable.

En obtenant 6 906 points au classement global, l'Université de Sherbrooke se démarque par une excellente ou une très bonne performance dans tous les secteurs recensés. Pour le professeur Alain Webster, vice-recteur au développement durable et aux relations gouvernementales et vice-recteur au Campus de Longueuil, « l'excellente performance de l'Université de Sherbrooke reflète la mise en place d'une stratégie globale de développement durable où l'implication de l'ensemble des membres de la communauté transforme graduellement cette université en un véritable laboratoire de développement durable ».

Au niveau international, l'Université de Sherbrooke se distingue particulièrement pour la qualité de sa gestion des matières résiduelles. Elle obtient 1800 points, soit le maximum possible pour cette catégorie. La gestion des déchets dangereux, le compostage intégral des matières organiques combiné à l'utilisation du compost pour les travaux horticoles, l'installation de centres de gestion des matières résiduelles sur les campus, l'utilisation de vaisselle compostable, l'utilisation de papier 100 % recyclé et le bannissement des bouteilles d'eau individuelles constituent quelques-unes des mesures qui expliquent cette excellente performance.

À l'échelle canadienne, l'Université s'illustre également par sa gestion de l'énergie et des changements climatiques où elle obtient la première place. Avec l'adoption d'un premier budget carbone par le conseil d'administration et des réductions de GES de 30 % depuis 1990 et de 34 % pour l'intensité énergétique, l'Université a su concrétiser ses engagements dans ce domaine et se fixe des cibles encore plus ambitieuses à court et moyen terme.

L'Université se classe aussi parmi les premières universités canadiennes pour la gestion du transport, la gestion des bâtiments et terrains, ainsi que l'enseignement et la recherche dans le domaine du développement durable. La gestion du transport se démarque notamment par le programme de libre accès au transport en commun, l'électrification des transports et l'adoption d'une Stratégie de mobilité durable.

Pour la gestion des bâtiments et terrains, l'Université s'illustre par la proportion d'espaces végétalisés ou en forêt, la présence de plan d'eau sur ses campus, ses corvées de plantation d'arbres et la présence de jardins communautaires.

Dans le domaine de l'enseignement et de la recherche, 35 programmes sont offerts par le Centre universitaire de formation en environnement et développement durable ou l'une des huit facultés. Pour la professeure Denyse Rémillard, directrice du Centre universitaire, « la diversité de nos programmes de formation témoigne que ce domaine constitue un créneau majeur d'expertise à l'Université de Sherbrooke, et ce depuis plus de 40 ans ».

À propos du GreenMetric WUR

Publié pour la septième fois en décembre 2016, GreenMetric World University Ranking compare les mesures prises par les universités pour favoriser un développement durable de leurs campus ainsi que leur gestion des enjeux environnementaux. Il repose sur 38 indicateurs couvrant l'aménagement des campus, l'énergie et les changements climatiques, les matières résiduelles, la gestion de l'eau, le transport et l'éducation.

 
             

Adresse http://ameqenligne.com/detail_news.php?ID=615433
RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER SAUVEGARDER
Suivez-nous sur les médias sociaux
Nouvelles les plus consultées