RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER SAUVEGARDER

En hommage aux victimes du 6 décembre 1989 - Liane Bernstein, deuxième lauréate de l'Ordre de la rose blanche



Le mardi 6 décembre 2016

C'est avec beaucoup de fierté que la Direction de Polytechnique Montréal a remis le 5 décembre la deuxième bourse de l'Ordre de la rose blanche à Liane Bernstein, diplômée en génie physique de Polytechnique Montréal. Cette bourse de 30 000 $, créée il y a deux ans, est décernée annuellement à une étudiante canadienne en génie qui désire poursuivre ses études en génie aux cycles supérieurs au Canada ou ailleurs dans le monde.

Christophe Guy, directeur général de Polytechnique, Michèle Thibodeau-DeGuire, principale et présidente du conseil d'administration, et Nathalie Provost, marraine de l'Ordre de la rose blanche, sont particulièrement impressionnés par l'excellence du parcours universitaire de la récipiendaire de cette année. Après un passage direct du baccalauréat au doctorat, Liane Bernstein poursuit actuellement ses études doctorales au Département de génie électrique et informatique du réputé Massachusetts Institute of Technology (MIT).


Hélène David, ministre responsable de l'Enseignement supérieur; Nathalie Provost, diplômée de Polytechnique blessée lors de la tragédie de 1989 et ambassadrice de l'Ordre de la rose blanche; Liane Bernstein, deuxième récipiendaire de l'Ordre de la rose blanche; Michèle Thibodeau-DeGuire, principale et présidente du Conseil de Polytechnique et présidente du jury de l'Ordre de la rose blanche; Christophe Guy, directeur général de Polytechnique.

« Je suis fier que Liane Bernstein ait été choisie pour recevoir cette deuxième bourse de l'Ordre de la rose blanche, car non seulement elle a une scolarité émaillée de succès mérités et dignes de mention, mais elle est également diplômée de notre école de génie, affirme Christophe Guy. S'ajoute à notre fierté le fait qu'une institution comme le MIT ait également reconnu son potentiel, à l'instar des nombreux organismes et associations qui lui ont décerné des bourses et des prix pendant son parcours universitaire. Peu importe où Liane ira déployer son génie dans le monde, elle est promise à une brillante carrière dont le succès rejaillira sur son alma mater. »

« Je suis très émue de recevoir l'Ordre de la rose blanche et je remercie le comité de sélection d'avoir considéré ma candidature avec autant d'intérêt, soutient Liane Bernstein. Il s'agit pour moi d'un grand honneur. Je n'ai pas toujours su vers quel domaine je voulais me diriger, hésitant entre l'ingénierie, la physique, et même l'histoire, mais après avoir rencontré la professeure Caroline Boudoux à Polytechnique et fait des stages dans son laboratoire, mon choix était évident. J'ai développé une véritable passion pour le génie physique, qui représente pour moi le parfait mélange de théorie et d'applications concrètes. En entrant sur le marché du travail, je veux utiliser mes connaissances scientifiques et les résultats de mes recherches pour créer des technologies d'imagerie innovatrices destinées à dépister des maladies, et améliorer la santé des gens. »

« Liane Bernstein est une véritable source d'inspiration pour les jeunes filles qui ont choisi le génie comme domaine d'études », explique Michèle Thibodeau-DeGuire, qui fut la première diplômée en génie civil de Polytechnique en 1963. « Le choix du jury s'est arrêté sur une étudiante exceptionnelle qui a fait la preuve qu'il est possible de s'intégrer et de se démarquer dans le domaine majoritairement masculin qu'est le génie physique. Outre ses études, elle réussit à équilibrer sa vie en étant une musicienne et une athlète accomplie. »

« Cette bourse accordée à Liane Bernstein lui permet de réaliser un rêve auquel les femmes ont cru, un moment, qu'elles n'auraient pas accès », explique Nathalie Provost, diplômée de Polytechnique et blessée lors des événements de 1989. « Liane possède les qualités requises pour réussir tout ce qu'elle touche. Ce faisant, elle a à cœur la réussite des autres et désire passer au suivant. Son implication à titre de marraine dans le programme de marrainage de la Chaire Marianne-Mareschal en fait foi. »

Rappelons que c'est à l'occasion des activités de commémoration du 25e anniversaire de la tragédie du 6 décembre 1989 à Polytechnique que l'Ordre de la rose blanche a été créé, dans le but de rendre hommage aux victimes de ce drame. Cette bourse vise à reconnaître non seulement l'importance que Polytechnique accorde à la contribution des femmes au génie, mais elle se veut aussi un catalyseur et un accélérateur de talents.

Le comité de sélection l'Ordre de la rose blanche a été présidé par Michèle Thibodeau-DeGuire. Il réunissait également des personnalités remarquables du monde de l'éducation supérieure canadien, à savoir :

  • Cristina Amon, doyenne de la Faculté de science appliquée et de génie, Université de Toronto
  • Elizabeth Cannon, présidente et vice-chancelière, Université de Calgary
  • Patrik Doucet, doyen de la Faculté de génie, Université de Sherbrooke
  • Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière, Université McGill
  • Joshua Leon, doyen de la Faculté de génie, Université Dalhousie
  • Pearl Sullivan, doyenne de la Faculté de génie, Université de Waterloo
  • Kimberly A. Woodhouse, doyenne de la Faculté de génie et de science appliquée, Université Queen's

Profil de Liane Bernstein

 
             

Adresse http://ameqenligne.com/detail_news.php?ID=611241
RETOUR TRANSMETTRE IMPRIMER SAUVEGARDER
Suivez-nous sur les médias sociaux
Nouvelles les plus consultées